Mon opération des Hallux Valgus – by Julie L.


« | Accueil | »

Après l’opération et premiers jours

Jour J : après l’opération.

Je suis de retour dans ma chambre. Je découvre mes pieds, emballés et le redon qui sort sur les côtés. Vraiment pas glamour. Le Dr Sorriaux passe me voir et me répète de dire aux infirmières si jamais je sens une douleur. Il faut que je prenne la douleur dès qu’elle arrive. Pour le moment je ne sens aucune douleur, je ne sens pas mes jambes à partir du genoux. Je ne suis pas spécialement fatiguée mais je décide de dormir car je n’ai pas envie de regarder la TV ni mes pieds ! Une infirmière passe toutes les deux heures pour prendre ma tension et me faire une piqûre contre la phlébite (afin d’éviter la formation d’un cailleau dans les veines ou artères dans les jambes). J’ai le droit de déjeuner et de diner. Tant mieux j’ai une faim de loup ! Dans la nuit je commence a sentir un peu mes pieds, j’appelle l’infirmière elle me met une dose de paracétamol en perfusion en plus de mes antibiotiques. Je ne peux pas me lever encore donc je fais pipi dans une bassine et ne peux pas me laver.

 

J+1 (mardi 4 février 2014)

Je me réveille, douleur très légère, si je devais mettre cela sur une échelle, je la classerai à 2/10. C’est un peu comme si j’avais marché toute la journée et que pour atténuer la douleur je devais étendre mon pied, sauf que je ne peux pas. Bref, la journée est longue, toujours branchée avec les perfusions et les redons. Le Dr Sorriaux passe me voir. Tout va bien, si la douleur ne se déclare pas je pourrai rentrer à la maison demain. Du coup on pourra enlever les redons et la perfusion rapidement . L’infirmière vient en fin d’après midi pour enlever les redons et changer mes pansements + la petite piqûre . Et elle termine par m’enlever la perfusion et met à ma disposition une boite de médicaments, du voltarène, du daffalgan et de l’inexium pour l’estomac. Une aide soignante vient me donner tout ce qu’il faut pour faire ma toilette. Je ne peux pas encore me doucher seule ni me mettre debout. Et donc pipi dans une bassine encore.

J+2 (mercredi 5 février 2014)

Reveil par une prise de tension et de sang. Petit Dejeuner et changement de pansements. Le kinésithérapeute vient me voir et m’explique comment marcher. Je dois marcher sur les talons et les cotés extérieurs dans un premier temps. Je me lève, peux aller aux WC seule et prendre une douche, assise sur une chaise et les pieds mis au sec dans des petits sacs plastiques étanches. Il est 12h et je rentre à la maison. On me remet mon dossier, je dois revoir le Dr Sorriaux le 3 mars, soit un mois précisément après l’opération. A ce moment là, on refera des radios et le médecin décidera si je peux marcher de nouveau avec des chaussures (mais large, genre Ugg, Baskets, bottines a bout rond…) Je rentre à la maison. Pour des raisons pratiques, je vais passer ma convalescence chez mes parents, car je ne dois pas mouiller mes pieds quand je me lave, donc une baignoire est plus pratique qu’une douche. Je ne dois pas trop marcher encore. J’appelle une infirmière à domicile car je dois faire ma piqûre et changer mes pansements tout les 3 jours. Mon père va à la pharmacie chercher les médicaments (Doliprane, Topalgic, Voltarène, Inexium et piqûre de Lovanox) et le matériel des pansements (compresses stériles, bétadine, bande adhésive) . L’infirmière vient et me fait ma piqûre. 

 

20140210_203951 20140209_122649 20140204_103831


Laisser un commentaire

Muscle & Souplesse |
Psychologie et Santé Psychique |
OXYN'LINE by Gwen |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des Donneurs de San...
| Monpetitmondesurinternet
| Comment j'ai évité l&#...